Accéder au contenu principal

Aux États-Unis, le Sénat adopte un plan de relance massif pour faire face au coronavirus

Mitch McConnell, patron républicain du Sénat, le 25 mars 2020.
Mitch McConnell, patron républicain du Sénat, le 25 mars 2020. © Tom Brenner, Reuters

Les sénateurs américains ont adopté mercredi soir un plan de relance de 2 000 milliards de dollars pour les ménages et les entreprises américaines confrontés aux conséquences économiques la crise du Covid-19.

Publicité

Après cinq jours de négociations et un compromis entre démocrates et républicains, le Sénat américain a adopté dans la soirée de mercredi 25 mars un plan de soutien à l'économie américaine de 2 000 milliards de dollars (environ 1 840 milliards d'euros) destiné à faire face à la pandémie de coronavirus.

Le texte doit encore être approuvé par la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, lors d'un vote prévu vendredi, avant de pouvoir être promulgué par le président américain Donald Trump.

Ce plan prévoit une injection massive de liquidités, dont 500 milliards de dollars pour soutenir les entreprises industrielles les plus affectées via des prêts ou des subventions. Dans le secteur du transport aérien particulièrement touché par la crise, le projet prévoit en l'état d'accorder 25 milliards de subventions aux compagnies transportant des passagers et 8 milliards pour le fret aérien et les prestataires de service en aéroport, dont les services de restauration. Les aéroports eux-mêmes bénéficieraient de 10 milliards. Les compagnies aériennes devraient en outre avoir accès à 29 milliards de dollars de crédit.

Des chèques pour les Américains

Quelque 500 milliards de dollars seront par ailleurs affectés aux aides directes pour les Américains, qui pourront aller jusqu'à 3 000 dollars par foyer sous forme de chèques envoyés à des millions de ménages.

S'y ajoutent 350 milliards de dollars pour les prêts aux petites entreprises, 250 milliards de dollars pour les mesures d'aides aux chômeurs, au moins 100 milliards de dollars pour les hôpitaux et le système de santé, ainsi que des fonds supplémentaires pour les autres besoins de santé et près de 150 milliards de dollars pour aider les États et les autorités locales à combattre l'épidémie.

Le nombre de morts causé par le nouveau coronavirus a bondi à 1 031 aux États-Unis mercredi, et le pays compte 68 572 cas confirmés, selon un décompte de l'université Johns Hopkins. Les États-Unis arrivent désormais au troisième rang des pays pour le nombre de cas confirmés, derrière l'Italie et la Chine.

Avec Reuters et AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.